• S'habituer aux doigts du grand copain humain

    Il y a une question qu'on m'a souvent posé, c'est comment habituer notre calopsitte à nos doigts, qu'elle vous ai été vendu apprivoisé ou non. Je vous dirais d'abord qu'on peut tout autant devenir complice avec une calopsitte non apprivoisé, qu'il vous faut juste du temps et de la patience.

     

    Comprenons nos petites boules de plumes, selon leur vision des choses, nous sommes immenses, grand, impressionnant et potentiellement dangereux, car elles craignent tout ce qui est plus grand qu'eux. Il nous est donc important de leur montrer qu'on est peut-être grand, mais qu'on est pas méchant.

     

    Commençons d'abord ce qu'il ne faudra surtout pas faire, ce qui risque de réduire à néant tous vos efforts et la confiance de la calopsitte pour vous:

    - l'attraper par le dessus et plus généralement, l'attraper tout court. La calopsitte se croira proie dans les serres d'un prédateur et... vous comprendrez bien que ce n'est pas vraiment une situation appréciable. Pour la petite histoire, mon père l'a fait une fois avec Kirouette, pensant bien faire car il s'était envolé, mais l'oiseau l'a pincé pour se défendre, et depuis a refusé de le laisser l'approcher.

    - le forcer à venir sur votre doigt ou votre main. S'il ne veut pas, c'est qu'il ne veut pas, ou il n'en a pas envie, ou il ne vous connait pas assez, mais l'important est de ne pas insisté. Venir sur votre doigts doit rester un plaisir pour lui comme pour vous, et non une contrainte.

     

    Continuons sur tous les stratagèmes auxquels on peut se livrer pour que votre compagnon à plume s'approche de votre doigts, puis s'en serve comme perchoir.

    Avec les toutes jeunes calopsittes, qui ne mangent pas encore toutes seules, je n'ai jamais eu de difficulté, on leur caresse doucement le ventre avec le dos de l'indexe et elles y montent presque par réflexe.

    Avec les plus âgés, n'ayant jamais connu l'homme mis-à-part de loin, il faut ruser et exploiter leurs points faibles: la curiosité et la gourmandise.

     

    Il y a lors des soins quotidiens que vous apporter à sa cage (renouvellement des graines, changement de l'eau, ...), où la curiosité titillé, votre calopsitte suivra avec attention tout ce que vous faites. C'est généralement pendant ses moments que mes cocos en profitent pour jouer avec mes cheveux qui les ont toujours beaucoup intéressé, mais ça, ça viendra par la suite. ;)

     

    Votre premier objectif sera que votre boule de plume s'approche de votre main, jusqu'à toucher du bout du bec vos doigts.

    Pour cela, titillez sa gourmandise avec un petit morceau de pain, tenu entre les deux doigts, après vous êtes assuré qu'elle sait ce que sait et que c'est super bon. Vous la verrez tenter de s'approcher, reculer précipitamment, retenter de s'approcher, et si vous restez parfaitement immobile, elle viendra prendre du bout du bec un peu de pain là où elle peut être le plus loin possible de vos doigts.

    Cette étape franchi, le reste viendra tout seul. Elle craindra de moins en moins de s'approcher pour manger le pain, et tâtonnera même du bec vos doigts pour savoir ce que c'est. C'est alors qu'elle n'hésitera guère plus à récupérer les petites miettes tombées un peu plus bas sur votre main, puis se juchera sur votre doigt pour déguster le pain plus à son aise.

    Laissez-lui juste le temps qu'elle a besoin, certains sont plus aventureux (ou gourmand) que d'autres.

    Vous pourrez ensuite remplacer le pain par un jouet qu'elle n'a pas accès autrement, pour qu'elle monte avec plus d'assurance sur votre main pour le triturer. Elle ne tardera alors pas trop à escalader votre bras pour becqueter vos lunettes, boucles d'oreilles, collier, ou même cheveux.

    Encore pour la petite histoire, Piou Piou aime beaucoup mon épaule, pouvant y rester longtemps pour faire sa toilette ou simplement faire la sieste, et s'y réfugie si quelque chose l'effraye.

     

     

    Ci-dessous, Pirlouis n'hésitant pas à monter en partie sur ma main pour avoir le plus gros morceau de pain avant qu'il ne soit distribué à tout mon petit monde. ^^

    pain doigt

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Mars 2010 à 14:33
    Une callopsite apprivoisee  et qui a trouve un coeur adoptant a un amour si fort  qui est pour la vie
    Si bien que dans cette mini tete a huppe existe une cervelle qui impregne a vie,
    meme confiee a une personne benevole durant une absence de 6 mois ou + la callopsite au son de son vrai proprietaire , en entendant au loin son pas ou sa voix ne pense qu a revenir illico a son maitre de coeur
    Un amour puissant  si fort  a ne jamais l oublier
    C omme dans son couple la callopsite est d une fidelite incroyable jusqu a en perdre la vie si elle ne retrouve pas un equilibre amour compensatoire vers une autre personne
    Adopter donc une callopsite apprivoisee   comme chien chat et autres ne doit pas etre pris a la legere pour son bien etre
    a bientot
    pour la suite des aventures
    2
    Jeudi 24 Juin 2010 à 22:17

    Je viens de découvrir votre blog et j'en suis très heureuse !! j'adore les oiseaux c'est ma petite passion et justement je viens de créer un blog pour parler de moi et des mes zozios !! alors je viendrais régulièrement vous visitez !!

    bravo pour votre blog en tout cas !

    3
    Jeudi 1er Juillet 2010 à 22:19

    J'ai un petit male calopsite " kiwi " et j'en suis ravie !      ;-)     Il est adorable et quand je le prend en soirée souvent quand les chats sont dehors , que lui ne crains plus rien , il apprécie bien ce petit moment priviliégier !  Il est coquin et affectueux et me dit des ptits mot ou mini phrase ! c'est un plaisir ce petit bout de plume , j'y suis très attachée ... Bonne soirée      

    Vérone

    4
    maxime
    Samedi 19 Février 2011 à 19:47

    comment de temps penser vous avant que sa marche???? Cela fonctionne t'il avec des plus agés??

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :